Salon Rétromobile 2019, voitures centenaires sous les projecteurs

LE MUSÉE NATIONAL DE LA VOITURE DE COMPIÈGNE, DE DION-BOUTON ET LAMBORGHINI MIS A L’HONNEUR

Le Salon Rétromobile 2019 se feras au Musée National de l’Automobile de Compiègne  et seras marqué de deux expositions. La première rendra hommage à l’une des grandes marques représentées dans son musée : Dion-Bouton ; tandis que le second mettra en valeur la Lamborghini Flying Star II du Salon de Turin 1966. Ce modèle est le résultat de la nouvelle exposition du Musée sur les concept cars : « Concept car. La beauté à l’état pur ».

DION-BOUTON : LA QUÊTE DE LA VITESSE

Retromobile 2019

Vis-à-vis de Dion-Bouton de 1900

Le Musée National de la Voiture de Compiègne présente chaque année un fabricant au Salon Rétromobile. Cette édition de Rétromobile 2019 sera consacrée à l’un des plus grands donateurs du Musée dans les années 1930 : Albert de Dion. Le marquis Albert de Dion marque le début de l’industrie automobile. En 1882, il s’intéresse à la vapeur et s’associe à Georges Bouton et Charles Trépardoux pour financer ses recherches. Dans leur atelier de Puteaux, ils construisent des tricycles et quadricycles à vapeur, puis des véhicules lourds, comme le break à vapeur sur lequel Michelin a testé la résistance de ses pneumatiques. La machine à vapeur Big-Cart, conçue vers 1890, sera présentée à Rétromobile. Dès 1888, le marquis de Dion pressent les limites de la voiture à vapeur. Il s’associe ensuite à Delalande, mécanicien parisien, pour expérimenter le moteur à combustion et crée la société Dion-Bouton & Cie quelques années plus tard, en 1894. De Dion-Bouton est devenu le premier constructeur automobile mondial en 1900 grâce au succès fulgurant de ses tricycles et monocylindres.

 

LA PREMIÈRE VOITURE D’HUILE DE DION-BOUTON

1899 marque la naissance de la première charrette à huile de Dion-Bouton. Le brevet de ce trois places de type D ci-contre a été déposé le 14 juin 1899. Equipé d’un moteur monocylindre de 3,5 à 8 CV refroidi par eau, son allumage électrique est alimenté par batterie, bobine et bougie. Le chariot a deux vitesses et une marche arrière, dix versions de ce modèle ont été produites sur une période de trois ans. Ce véhicule, dont la carrosserie est dessinée par Reims et Auscher, sera présenté au Salon de la Rétromobile.

 

LE COUPÉ TROIS QUARTE LA CHAUFFEUR

C’est en 1905 que Dion-Bouton sort le coupé trois-quarts conducteur. Bien que le modèle exposé au Salon Rétromobile ait été modifié en 1907, il nous permet d’apprendre beaucoup de choses sur les recherches du fabricant pour augmenter la vitesse et la légèreté des véhicules. En effet, en 1904, de Dion-Bouton produit un moteur quatre cylindres pour voitures à châssis en tôle emboutie et embrayage à disques. La carrosserie du véhicule, conçue par Keller, rappelle celle des voitures hippomobiles, tout comme l’intérieur de l’habitacle et la suspension à ressort. La copie appartenant au Musée, présentée à Rétromobile, était la voiture de fonction de l’entreprise. L’exposition sera complétée par l’exposition de nombreux documents et affiches, ainsi que par des voitures Dion-Bouton roulant présentées dans le cadre de démonstrations dynamiques par le club automobile Teuf-Teuf Veteran.

 

L’ÉTOILE LAMBORGHINI FLYING STAR II DU TURIN FAIR 1966, UN CONCEPT-CAR UNIQUE

L’exposition « Concept-car. Pure Beauty », dédiée aux concept cars d’exception, se déroule actuellement au Musée National de la Voiture de Compiègne jusqu’en mars 2020. Tous les grands constructeurs, concepteurs ou maîtres carrossiers ont produit ce type de véhicule, également appelé « Dream car ». La Lamborghini Flying Star II, qui sera présentée sur le stand du Musée au Salon de la Rétromobile 2019, est un modèle unique. Cette voiture au design anguleux a lancé la tendance des « breaks de chasse » avec hayon arrière. C’est le dernier véhicule à sortir des ateliers du prestigieux carrossier milanais Touring Superleggera, qui a cessé son activité en 1966. Conservé dans son état d’origine, il est l’archétype du concept-car italien et certainement l’un des plus beaux véhicules des années 1960, alliant élégance, performance et confort.

Dates : du mercredi 6 au dimanche 10 février 2019 au Parc des Expositions de la Porte de Versailles

Horaires :
mercredi et vendredi de 10h à 22h
jeudi, samedi et dimanche de 10h à 19h

Tarifs :
Pré-vente : 19€
Sur place : 22€
Gratuit pour les moins de 12 ans

Avant-première presse le mardi 5 février de 19h à 22h.