Les plus beaux villages d’Andalousie

Un climat qui fait rêver, des paysages naturels et sauvages, des plages, des montagnes, un impressionnant patrimoine culturel, une population sympathique et chaleureuse, une gastronomie généreuse et variée ! Si ces qualités vous séduisent, vous êtes prêts à découvrir l’Andalousie et ses fameux « pueblos blancos ». Voici la liste des plus beaux villages blancs d’Andalousie.

1/ Arcos de la Frontera, Cadix

Situé sur un éperon rocheux qui domine les collines voisines et la campagne environnante, Arcos de la Frontera fait sans aucun doute partie des plus beaux villages d’Andalousie, et sa vieille ville est d’ailleurs classée parmi la liste des Monuments Historiques-Artistiques depuis 1962.

Dans les ruelles étroites et pentues du village blanc entouré par le Río Guadalate il est impossible de ne pas ressentir l’empreinte des civilisations qui s’y son succédées au fil des siècles, et particulièrement celle de la domination musulmane.

À voir à Arcos de la Frontera :

  • Eglise Saint Pierre
  • Maison del Conde de Aguila
  • Basilique Sainte Marie de l’Assomption
  • Monument le Marcheur
  • Mirador de Abades

2/ Grazalema

Au cœur du Parc Naturel de la Sierra de Grazalema, le village de Grazalema (812m) est le plus haut de la province de Cadix, c’est également le plus visité et un point de base stratégique pour les départs de randonnées dans le Parc Naturel.

Découvrez son architecture typiquement andalouse avec des maisons blanchies à la chaux, alignées dans des ruelles étroites et débouchant sur de belles places fleuries.

Où séjourner à Grazalema :

L’hôtel Fuerte Grazalema est un hôtel 4 étoiles situé en plein cœur du Parc de la Sierra Grazalema, à moins de 5 kilomètres du petit village authentique.

3/ Zahara della Sierra

Au pied de la Sierra de Jaral dans le Parc Naturel de la Sierra de Grazalema, Zahara de la Sierra est surmonté par ancien château du 13e siècle, bâtiment notoire de l’époque de la domination mauresque.

De loin la vue sur ce petit village blanc semblant perdu au milieu de nulle part est impressionnante, visité de l’intérieur c’est un charmant village parfaitement authentique avec des rues impeccables et quelques boutiques d’artisanat.

À voir à Zahara della Sierra:

4/ Olvera

Un village pittoresque surmonté d’une magnifique église néoclassique que les rayons du soleil font biller de mille feux. Situé entre les Sierras de las Harinas et de Líjar, Olvera se niche au milieu des collines et des champs d’oliviers dont les habitants du village extraient une huile d’olive délicieuse.

En savoir plus sur Olvera : http://www.turismolvera.es/eng/olvera

5/ Ronda

Il paraît que Ronda est l’une des plus anciennes villes d’Espagne, c’est également l’un des berceaux de la tauromachie, et c’est d’ailleurs à Ronda qu’est née la corrida moderne (le toréro donne lui même la mort au taureau à la fin du spectacle).

La « cuidad » de Ronda (partie la plus ancienne) témoigne encore énormément de la domination mauresque. Des rues pavées en pente, et des escaliers taillés dans la pierre à même la falaise qui descendent de manière spectaculaire jusqu’à la rivière.

À voir :

  • La Casa del Rey Moro
  • Les escaliers de la mine (15e siècle)
  • La chapelle Saint-Sébastien
  • Le Pont Vieux (Puente Viejo), et le Pont Neuf (El Tajo)

6/ El Gastor

La vielle ville del Gastor est déclarée « Bien d’Intérêt Culturel ». La commune est traversée par le Tajo del Ronda, et c’est plusieurs ponts qui relient la vielle ville à la ville moderne. Ce n’est peut-être pas le plus beaux mais probablement l’un des plus intéressants villages de la « route des villages blancs ».

7/ Setenil de las Bodegas

La particularité de Setenil de las Bodegas c’est que le village est construit à même la roche. En effet c’est un imposant rocher qui enveloppe le village sur lequel il est construit et qui compose même la toiture de certaines habitations qui ont décidé pour faire simple de s’y encastrer.

Dans le passé, à l’époque de la domination musulmane, plusieurs tentatives de prises d’assaut de cette ville troglodyte ont été réalisées par les chrétiens, et la ville était tellement bien fortifiée que ces attaques sont à 6 reprises restées sans succès.

Auteure : Joséphine Besson