ROYAL ASCOT : FITZGERALDIEN

Quasiment inconnu en France, c’est l’événement mondain le plus huppé de Grande Bretagne. Imaginez un Grand Prix de Monaco hippique ou un Prix de Diane auquel assisterait tout le gotha, ajoutez-y cette inimitable touche d’excentricité typiquement british, éventuellement mâtinée d’un zeste d’autodérision tout aussi typiquement british, relevez le tout d’une inclination avérée pour le bon goût et la tradition, et vous obtenez le Royal Ascot, l’un des derniers bastions officiels et revendiqués de l’élégance et des bonnes manières. Dandy y est invité.

Photo : premier essayage en vue du Royal Ascot : Yves Denis a choisi Lagonda.