Mauritius Classic Tour 2019 (du 26 novembre au 1er décembre 2019)

Les voitures du Mauritius Classic Tour sont bien arrivées, l’aventure commence !

Après un vol de 11h00 de Paris, les voitures ont stationné en toute sécurité dans les hangars de l’aéroport international Sir Seewoosagur Ramgoolam pour être ensuite véhiculées sur plateau jusqu’au Maradiva Villas Resort & Spa où se déroule l’événement. Tous les participants sont arrivés le 27 novembre 2019, le temps d’une journée de repos après le vol avant de prendre place à bord des bolides pour ce premier MCT. (parcours, explications et photos du parcours plus bas)

Ici, voici la première voiture, une Alfa Spider de 1964.

 

 

Pour suivre, voici une voiture championne des rallyes en 1971 et 1973 – La Renault Alpine Berlinette de 1975

 

Pour suivre, la Austin Healey, constructeur automobile anglais de voitures de sport depuis 1952.

 

Fan de la voiture sportive de grand tourisme du constructeur automobile italien Ferrari 328 ? Elle fait également partie de l’aventure MCT.

 

 

Elle est présente au MCT : La Porsche 356. La troisième voiture de la marque allemande conçue par Ferry Porsche sur les bases mécaniques de la Volkswagen Coccinelle (par souci d’économie).

 

 

Pour le bonheur des fans de la marque Porsche, il y a une deuxième Porsche 356, une voiture dessinée par Erwin Komenda produite en série de 1948 à 1965.

 

La Porsche 911 : Pas de MCT sans le modèle mythique signant l’identité de la marque Porsche depuis 1963.

 

Voici un Roadster britannique à deux places dessiné par le pilote et ingénieur Donald Healey – Austin Healey Sprite Frogeye de 1960 !

 

 

Pour suivre, une voiture sportive française développée par Jean Rédélé et fabriquée à Dieppe par Alpine entre 1962 et 1977 à partir de mécaniques Renault – Une 2ème Alpine Renault A110

 

 

Jamais 2 sans 3 : Le 8 juin 1948, la première automobile portant le nom de Porsche obtient son homologation : il s’agissait de la Porsche 356, la voici donc prête pour le départ

 

 

Une voiture mythique pour un Mauritius Classic Tour parfait – Une Riley Sprite special cab de 1936.

 

Préparation des voitures pour cette première édition du MCT

Mauritius Classic Tour 2019 Mauritius Classic Tour 2019 Mauritius Classic Tour 2019 Mauritius Classic Tour 2019 Mauritius Classic Tour 2019 Mauritius Classic Tour 2019 Mauritius Classic Tour 2019 Mauritius Classic Tour 2019 Mauritius Classic Tour 2019

 

MAURITIUS CLASSIC TOUR / JOUR 1

Première étape ce jour pour le Mauritius Classic Tour, le premier rallye touristique de voitures de collection internationales.

La « boucle Nord », qui a occupé les participants toute la journée, les a d’abord emmenés au célèbre jardin botanique de Pamplemousses, avant de repartir pour la seconde étape, qui les a conduits au Château de La Bourdonnais, manoir victorien éminemment représentatif de la vie à Maurice au XVIIIème siècle, longuement restauré afin de pouvoir ouvrir ses portes au public (le domaine étant jusqu’à présent habité par les descendants du fondateur), pour la pause déjeuner.

Après une photo de famille réunissant les participants, les comédiens Raphael Personnaz et Stéphane de Groot et les organisateurs, la petite troupe a repris la route pour découvrir le site de Cap Malheureux, où une petite église au toit rouge se dresse face à la mer et compose une image de carte postale (car nous sommes à 10.000 km d’Epinal).

Le parcours de retour, qui a ramené les équipages au Maradiva Villas & Spa Resort où ils séjournent durant l’événement, s’est fait à travers des routes sinueuses plus éloignées de l’imagerie mer bleue/sable blanc/cocotiers que chacun entretient de l’île Maurice, annonciatrices du parcours de la boucle Sud de demain, qui les emmènera sur la montage du Morne à travers les forêts profondes qui occupent la partie méridionale de l’île, et avec la particularité d’une vue d’une beauté vertigineuse sur les eaux de l’océan Indien (pour le moins rare en forêt et a fortiori en montagne !).

Mauritius Classic Tour 2019 Mauritius Classic Tour 2019 Mauritius Classic Tour 2019 Mauritius Classic Tour 2019 Mauritius Classic Tour 2019 Mauritius Classic Tour 2019

 

Après une photo de famille réunissant les participants, les comédiens Raphael Personnaz et Stéphane de Groot et les organisateurs, la petite troupe a repris la route pour découvrir le site de Cap Malheureux, où une petite église au toit rouge se dresse face à la mer et compose une image de carte postale (car nous sommes à 10.000 km d’Epinal).

Mauritius Classic Tour 2019

Le parcours de retour, qui a ramené les équipages au Maradiva Villas & Spa Resort où ils séjournent durant l’événement, s’est fait à travers des routes sinueuses plus éloignées de l’imagerie mer bleue/sable blanc/cocotiers que chacun entretient de l’île Maurice, annonciatrices du parcours de la boucle Sud de demain, qui les emmènera sur la montage du Morne à travers les forêts profondes qui occupent la partie méridionale de l’île, et avec la particularité d’une vue d’une beauté vertigineuse sur les eaux de l’océan Indien (pour le moins rare en forêt et a fortiori en montagne !).

 

MAURITIUS CLASSIC TOUR / JOUR 2 : Surprise de la bénédiction des voitures sur un lieu sacré et émerveillement de la terre aux sept couleurs

Le deuxième jour du premier rallye touristique de voitures de collection internationales à l’île Maurice a constitué en une boucle au Sud du pays, dans un décor très différent de celui de la veille. Exit les plages de sable blanc de la veille : l’heure était à une géographie plus sauvage, mais tout aussi grandiose. Les voitures ont d’abord gagné Grand Bassin, lieu de culte de la population hindoue qui s’y rend régulièrement pour prier et se purifier.

Constitué d’un lac occupant le cratère d’un ancien volcan et bordé par de nombreux temples et statues de divinités, le lieu est assimilé au Gange, la rivière sacrée indienne, où les Indiens vont se purifier l’âme. Des milliers de pèlerins s’y rendent traditionnellement chaque année au mois de mars en une procession gaie et colorée qui les fait traverser l’île pieds nus. Les équipages et les voitures y ont été bénis par un Pandit (prêtre indien, prononcer « pane-dite »).

Mauritius Classic Tour 2019 Mauritius Classic Tour 2019 Mauritius Classic Tour 2019 Mauritius Classic Tour 2019 Mauritius Classic Tour 2019 Mauritius Classic Tour 2019Mauritius Classic Tour 2019

Mauritius Classic Tour 2019

Mauritius Classic Tour 2019

L’étape suivante a amené les participants à la Vallée des Couleurs, où la nature offre au visiteur un spectacle époustouflant, la terre y étant de sept teintes oscillant entre l’ocre et le violacé, résultat de la présence de cendres volcaniques contenant des oxydes minéraux de différentes couleurs.

Mauritius Classic Tour 2019 Mauritius Classic Tour 2019 Mauritius Classic Tour 2019 Mauritius Classic Tour 2019 Mauritius Classic Tour 2019 Mauritius Classic Tour 2019 Mauritius Classic Tour 2019 Mauritius Classic Tour 2019 Mauritius Classic Tour 2019

Le Tour y a fait halte pour un déjeuner à l’ombre du soleil éclatant qui chauffait l’île (33 degrés) et s’est offert l’ivresse sans danger d’une expérience de tyrolienne en haut d’une cascade avant de reprendre la route et de regagner le luxe du Maradiva Villas Hotel & Spa, où les participants et leurs voitures sont basés, par un parcours qui leur a fait descendre la montagne et longer le bord de mer.

Tyrolienne - MCT

 

MAURITIUS CLASSIC TOUR / JOUR 3

Pour sa dernière journée, le Mauritius Classic Tour s’est arrêté le temps d’un déjeuner sur le parcours du golf de Tamarin, ville également réputée pour son spot de surf.

Avant de quitter les lieux, les participants ont réuni leurs voitures et posé pour l’inévitable « photo de famille », en l’espèce plutôt ici le cliché d’une bande de copains partageant une même passion pour les automobiles de collection et de l’art de vivre.

En fin de journée le Maradiva Villas & Spa Resort avait organisé un dîner de gala pour clôturer en fanfare cette première édition, au sujet de laquelle beaucoup des participants interviewés par la presse locale et française déclarèrent avoir « vécu un rêve ». Et bien que la fête se soit poursuivie tard dans la nuit, dès dimanche matin on entendit déjà quelques moteurs trahissant la ferme intention de leurs propriétaires de profiter encore de la douceur du climat mauricien, de la beauté de ses paysages et de la gentillesse bienveillante de sa population, avant de regagner les frimats français et les journée de grève et de grogne. Histoire de ramener au pays, ne serait-ce qu’en souvenir, un petit bout de paradis.

Mauritius Classic Tour 2019

Mauritius Classic Tour 2019

Mauritius Classic Tour 2019

Mauritius Classic Tour 2019

Mauritius Classic Tour 2019

Mauritius Classic Tour 2019

 

 

 

Plaque de rallye_MCT