Escapade boulonnaise

Boulogne sur Mer est située dans le département du Pas-de-Calais et la région des Hauts de France, face aux côtes anglaises, 2.000 ans d’histoire vous contemple. Baignée par la Manche de part en part, cette cité balnéaire vit au rythme des ressacs de la mer, des chants des goélands et de la marée qui monte et qui descend. Un panorama époustouflant vous attend du haut de ses remparts.

Tour à tour occupée par les Celtes, les Romains et les Anglais, elle fut une ville importante de la Gaule. Déjà, Jules César l’avait choisi pour envahir la Grande-Bretagne avec sa flotte. Célèbre jusqu’au Moyen-Age avec Guillaume le Conquérant et le père de Godefroy de Bouillon qui embarquèrent leurs troupes pour envahir l’Angleterre. Pour conclure en apothéose, en 1308, Isabelle de France, fille de Philippe le Bel, épousant le roi Edouard II d’Angleterre dans l’église abbatiale. Pendant la 1ère moitié du XVIème siècle et à 3 reprises, Boulogne est attaquée par les Anglais depuis Calais. Dans un poème, Ronsard y fait allusion dans son hymne d’Henri II. En 1550, la ville redevient française. Au XVIIIème, les corsaires boulonnais sont actifs. Et la contrebande entre la France et l’Angleterre est à son zénith.

Entre 1803 et 1805, Napoléon rassemble sa grande armée pour envahir l’Angleterre. Il y renoncera car le front Est et Austerlitz sont plus urgents.

Au XIXème, c’est la prospérité et les grands travaux portuaires dont la construction de 2 ponts au-dessus de la Liane pour relier Capécure à Boulogne. L’essor des bains de mer est à son apogée. Les lignes de chemins de fer voient le jour entre Boulogne et Calais et entre Paris – Amiens et Boulogne. Le tourisme est lancé. Un réseau de tramway et un casino municipal complètent l’offre.

Plus près de nous, au XXème siècle, durant la seconde guerre mondiale, la ville est détruite à 85 % par les nombreux bombardements aériens.

Pour passer un week-end, je recommande l’hôtel Atlantic à Wimereux. Ce magnifique 4 étoiles qui possède 18 chambres élégamment décorées sont toutes tournées vers la mer avec balcon ou terrasse. La vue est imprenable. L’établissement familial est piloté par une famille : Alain et Benjamin Delpierre.

Pour une expérience gastronomique, la Liégeoise aura votre préférence. Auréolée d’une étoile Michelin depuis 2017, la cuisine valorise les produits de la mer. Benjamin est à la manette et son expérience passe par le Ritz à Paris et le Toigny à St Barthélémy. Que de belles adresses. Le menu gourmand est la tentation ultime. Avec en entrée : Maquereau et foie gras, mûre sauvage, pommes vertes, chou kale – escargots de Choquel, crémeux de potimarron, pesto de pourpier et cacahuètes ; en plat : homard, petits pois et lentilles en râgout, crème légère aux péquillos et estragon – turbot, haricots verts, crémeux et pickles de girolles ; en dessert : dégustation de fromages – figue, coriandre, bière blanche de Wissant. Un régal. Le sommelier, Valéry Deceuninck, récompensé en 2018 par Gault et Millau saura vous conseiller les vins pour accompagner le repas. Comme un Côtes de la charité « les Pénitents » 2015 ou un Gigondas Alain Jaume 2015.

Si vous préférez un déjeuner plus rapide, rendez-vous à la brasserie l’Aloze. Le cadre spacieux avec une vue à 360° sur la mer vous ravira. Le plateau de fruits de mer ou l’assiette de fruits de mer s’imposent. Le cabillaud compoté de pommes de terre et champignon émulsion vin rouge. Très Très Bon. Quant aux desserts, la pavlova aux fruits ou l’entremets, vanille, citron, amandes et noisettes c’est goûteux et gourmand.

L’espace bien-être est aussi bienvenu pour la détente et le lâcher prise. Sauna, hammam ou massages c’est selon les goûts.

La visite des caves d’affinage de Philippe Olivier à Boulogne est une descente dans le temps. Car Romain Olivier, le fils, est passionné par son métier qui devient de plus en plus rare. C’est donc un pied dans l’excellence et l’exception qui vous procurera bien des sensations.

Quant à la visite de la Société de fumaison JC David, son PDG, Philippe Fromantin ancien journaliste est une reconversion réussie. Les différentes étapes de transformation du poisson sont très instructives. Boulogne est le premier transformateur européen des produits de la mer.

Le patrimoine est bien préservé. Les remparts gallo-romains, le beffroi inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco avec son donjon du 1er château des comtes de Boulogne. Ville d’Art et d’Histoire et plus récemment avec Nausicaa, centre national de la mer, centre de culture scientifique et technique, sa fréquentation a considérablement augmenté.

Les spécialités régionales : le kipper, le rollmops à base de hareng, le maquereau au vin blanc, les moules frites, les fraises de Samer, la tarte au papin, la bière des 2 caps, les chocolats de Beussent, les fromages (le Vieux Boulogne, l’écume de Wimereux, le fort d’Ambleteuse). Pour ne citer que ceux-là.

De nombreuses personnalités sont liées à cette cité comme Godefroy de Bouillon, 1er roi de Jérusalem, Ste Beuve, Delacroix, Charles Dickens y a fait de nombreux séjours, Manet y passait ses étés en famille.

« Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve » dixit St Exupéry.

Écrit par Lili QUINT

Infos pratiques

Comment s’y rendre : de Paris Nord à Boulogne Ville en TGV (2 h)
Réservations : Tél : + 33 (0) 3 21 32 41 01     ou par mail :  contact@atlantic-delpierre.com

Pin It on Pinterest