Cuisine comptoire à la Marée Jeanne

La Marée Jeanne, avec un signal de poisson-lune en façade, annonce la vocation poissonnière de ce restaurant moderne du quartier Montorgueil, créé en mars 2015 par Frédéric Hubig également propriétaire de plusieurs établissements du 11 ème arrondissement, théâtre de la folie meurtrière du 13 novembre. Tous sont placés sous la direction du chef Cyril Boulet, formé chez Marc Meneau, Joël Robuchon et Michel Troisgros.

A la Marée Jeanne, bouillabaisse, mousselines et fins consommés, l’inspiration est classique et la réalisation au goût du jour, dans l’esprit d’une cuisine de comptoir. Au déjeuner, trois petites touches salées intitulées « Marée Basse » pour petit budget (18 euros) ou la carte du jour. Au bar, carte réduite à une friture d’éperlans, quelques huîtres ou bien le Croq’homard (pain brioché, cébette, tomate confite et homard poché). Au dîner, carte plus étoffée, avec la pêche du jour, amandes en escabèche, consommé de homard, artichaut poivrade et cocos ; ou encore tartare de bar aux algues et quenelle de saumon. Et aussi le merlan en colère sauce gribiche (assiettes de 7 euros à 24 euros).

En salle Sébastien Maréchal, directeur et sommelier, pilote cet esquif raffiné qui a jeté l’ancre à deux pas du Rocher de Cancale et de la Grille Montorgueil, hauts lieux de la gastronomie et de la littérature d’antan.

3, rue Mandar 75002 – Paris-Plage.

Tél. : 01 42 61 58 34 – Ouvert tous les jours