Céleste Boursier-Mougenot, un cabinet de curiosité 20 avril – 25 mai 2019

Un cabinet de curiosité, drôle de titre pour le Vernissage le samedi 20 avril de 15h à 21h de Céleste Boursier-Mougenot

Céleste Boursier-Mougenot virus, 2006 Vidéo / Video 22’ Vue de l’exposition «Céleste Boursier-Mougenot» à UMCA, Amherst, Massachusetts, États-Unis, 2012. Exhibition view of «Céleste Boursier-Mougenot», at UMCA, Amherst, Massachusetts, USA, 2012. ©Stephen Petegorsky 2012. Courtesy de l’artiste et de la Galerie Xippas / Courtesy of the artist and Xippas Paris

Céleste Boursier-Mougenot virus, 2006 Vidéo / Video 22’ Vue de l’exposition «Céleste Boursier-Mougenot» à UMCA, Amherst, Massachusetts, États-Unis, 2012. Exhibition view of «Céleste Boursier-Mougenot», at UMCA, Amherst, Massachusetts, USA, 2012. ©Stephen Petegorsky 2012. Courtesy de l’artiste et de la Galerie Xippas / Courtesy of the artist and Xippas Paris

Céleste Boursier-Mougenot s’empare de l’espace souterrain de la galerie Xippas Paris et le transforme en une caverne ténébreuse ou une boîte de nuit fantomatique pour cette nouvelle exposition.

Les œuvres solidvideo présentées ont été inspirées par une mythologie urbaine, la TransCommunication Instrumentale, pratique paranormale dont les adeptes sont persuadés que dans certaines conditions, des artefacts audio-visuels tels que bruit blanc, effet larsen et autre neige cathodique auraient le pouvoir de mettre en relation notre monde physique avec un au-delà.

C’est une zone déstabilisante dans laquelle l’artiste nous invite, semblable à cet envers hétéroclite qui existerait de l’autre côté de l’écran du moniteur ou de l’objectif de la caméra, ou des deux, au moment où ils sont mis en rapport direct, l’un faisant face à l’autre.

N’étant nullement un lieu d’objectivité standardisée et familière, elle est peuplée de formes visuelles et sonores abstraites qui suivent leur propre logique, logique forcément curieuse et différente de la nôtre. Et puis, la réflexion sur le rapport entre la lumière, le son et l’espace continue à travers la présentation des œuvres qui transforme celui-ci en un environnement particulier pour regarder ces toiles.

La salle est plongée dans une obscurité qui fait disparaître les murs. Seules elles semblent otter dans l’espace ténébreux. Pour s’approcher, le visiteur marche sur un sol devenu mou. Cette sensation d’équilibre instable le conduit à mémoriser corporellement son expérience. Il entend l’onde monotone issue du bruit des images qui tourne autour de lui.

L’artiste

Céleste boursier-mougenot

Présentés depuis près de vingt ans exclusivement dans les lieux d’art contemporain, les travaux de Céleste Boursier-Mougenot sont à considérer avant tout comme ceux d’un musicien. Après avoir été, de 1985 à 1994, le compositeur de la compagnie «Side One Posthume Théâtre» de l’auteur et metteur en scène Pascal Rambert, il entreprend de donner une forme autonome à sa musique en réalisant des installations.

En savoir plus sur lui ici. 

Retrouvez toute l’actu sur DANDY MAGAZINE