Brive la Gaillarde

Située entre le massif central et la montagne des Causses, constituée de grès, calcaires, granites et schistes, Brive est traversée par la Corrèze et la Vézère sur le plateau de Millevaches. La maison Denoix fondée en 1839 et toujours dans la même famille, cette noble institution produit le quinquinoix, la suprême Denoix et la moutarde violette. Sa distillerie est une œuvre d’art en elle-même. En 2007, elle a reçu le label d’état « Entreprise du Patrimoine Vivant ». Le marché de Brive est une ode à la paysannerie. Parcourir les différents stands avec l’ancienne cuisinière de François Mitterrand à l’Elysée, Danièle Delpeuch, est une expérience inoubliable. Brive c’est aussi le salon du livre et la ville rend hommage aux écrivains chaque année et c’est chez Francis qu’ils se retrouvent pour déjeuner ou diner.

 

Turenne villageAu Castel Novel, château du XIIIème et ancienne demeure de Colette, elle l’habita à partir de 1911 avec son mari Henry de Jouvenel, vous pourrez dormir et déambuler dans cette magnifique bâtisse convertie dorénavant en hôtel 4 étoiles. Albert et Christine Parvaux en sont les heureux propriétaires. Leur fille, Sophie, en est la directrice. Prenant son rôle très à cœur, elle orchestre avec passion la vie impeccable du lieu. Avec ses 32 chambres et suites dont 10 au cottage, le travail ne manque pas pour que les clients se sentent comme à la maison. En cuisine, le chef Nicolas Soulié travaille en duo avec sa femme Sophie et tous deux se complètent parfaitement. Le restaurant gastronomique peut servir jusqu’à 60 couverts avec un menu le midi à 39 E et le soir 4 menus différents allant de 55 E à 108 E.

Roseraie Jardins de ColettePour les loisirs, la piscine extérieure, le court de tennis, les vélos et les promenades au cœur du parc de 12 ha et de ses chênes centenaires sont une alternative que les clients plébiscitent volontiers.

La visite des jardins de Colette à Varetz s’annonce ludique. Chaque thème a été conçu par l’architecte paysagiste Anouk Debarre qui a voulu rendre un hommage appuyé à l’écrivain sur les 5 ha et sur ses 6 lieux de vie qu’elle habita successivement.

Parcourir l’abbaye cistercienne d’Aubazine où Gabrielle Chanel a été élevée enfant est un enchantement. D’ailleurs ce sont les uniformes de cette pension religieuse stricte qui lui aurait inspiré certaines pièces de ses collections. Dans cet orphelinat, Gabrielle Chanel alors âgée de 12 ans sera à tout jamais marquée par cette vie austère digne d’un personnage des Misérables. Elle ne cessera de reproduire dans son travail le couvent et ses symboles notamment dans les bijoux, le flaconnage des différents parfums et plus précisément celui du N° 5 que l’on retrouve dans le pisé qui mène du dortoir à l’église et finalement les C entrelacés qui se devinent dans les vitraux. Le souvenir d’Aubazine restera très fortement enfoui au fond d’elle-même et n’en ressortira jamais. Jusque sur sa tombe à Lausanne avec ses 5 lions sculptés, le 5 étant son chiffre porte-bonheur.

Marché ©Vuthéara Kham

Le restaurant « En cuisine » est une véritable institution et son chef, Nicolas Eche, un artiste. Son carpaccio de langoustines à l’huile d’olive citron, aneth, crème ciboulette et œufs de hareng fumé, blinis au sarrasin, salade d’herbes est un régal.  Son ris de veau en picatta poêlé au vin jaune, macaronis parfumés au comté et truffe, champignons du moment, sauce périgueux est à tomber. Pour finir sur une note sucrée l’orange en salade, bouchon de baba au grand Marnier, mousse chocolat blanc, sorbet chocolat noir, coulis d’orange amer.

La chambre d’hôtes « le Miel des Muses » en plein centre-ville avec 5 chambres spacieuses décorées avec des meubles chinés par la propriétaire est une belle opportunité.

La visite de Turenne – classé parmi les plus beaux villages de France –  avec son château XIXème, sa chapelle du XVIIème, sa tour du XIème et XIVème et son donjon est une halte intéressante. Pour un déjeuner dominical, le restaurant « les cinq sens » et son chef Nicolas Serre a retenu toute notre attention.

Et je citerai bien sûr Colette : « Il faut avec les mots de tout le monde, écrire comme personne ».

Pour s’y rendre :

en avion Paris Orly Ouest jusqu’à Brive (1 h) par la Cie HOP filiale d’Air France KLM qui dessert la plupart des villes de province et d’Europe avec une grande exactitude

Renseignements :

Office du Tourisme de Brive : tél : 05 55 24 08 80 – http://www.brive-tourisme.com/

Auteur : Lili Quint

scène de rue - © Olivier Gachin