Abonnement Dandy

Premier défilé Berluti : l’Evénement

Premier défilé Berluti : l’événement
C’est à un événement mémorable que nous avons assisté à Paris au soir du 29 juin. La naissance d’une marque de vêtements de luxe unique en son genre. Dans les jardins du Palais Royal privatisés, Berluti a fait de son premier défilé de collection un événement unique et inoubliable.

D’abord parce que la maison revisite le sens même du mot défilé, remplacé ici par une scénographie inspirée.

Ensuite parce qu’il convient pour la première fois de parler non de défilé de mode mais de démonstration d’élégance, tant la collection présentée est portable et donne envie d’être adoptée.

Enfin parce que même les spécialistes les plus exigeants – et ils étaient nombreux, venus des quatre coins du monde – ont découvert là des pièces d’une qualité confondante.

On pouvait approcher avec les mannequins, toucher les vêtements, tâter une étoffe, apprécier les finitions, admirer un cuir.

Labyrinthe végétal, scènes diverses, des mannequins arrêtant le regard dans tous les coins et recoins, présentant une collection complète en une demi-douzaine de scénettes variées. Ici un fumoir début XXème, plus loin un tableau bucolique, plus loin encore un souvenir des années 60. Et partout des mannequins beaux comme des dieux (évidemment) portant des vêtements dans lesquels tout homme normalement constitué se voit parfaitement - et ça, c’est du jamais vu sur un défilé de mode !

Joshua Jackson - Diane Kruger- Antoine Arnault

Au milieu de ce happening sans précédent, Antoine Arnault et Alessandro Sartori avaient toutes les raisons d’apprécier un coup d’essai aux allures de coup de maître.

Jean Grimbert, qui arpentait les allées avec moi, appréciait en connaisseur (il y a quarante ans qu’il dirige la maison Arnys, réputée l’une des plus qualitatives du monde).

Les gens de Berluti worlwide étaient là, prêts à une nouvelle conquête du monde. Pas celle de la mode, comme l’ont réalisée dans les années 80 les grands noms de la spécialité, mais celle de l’élégance, infiniment plus universelle, plus actuelle aussi.

On se reconnaît tous dans la première collection Berluti, que l’on a envie de porter, de s’approprier. Elle est constituée de vêtements dont on sait qu’ils nous mettront en valeur, dont la qualité est flagrante, indiscutable. Des cuirs d’une souplesse et au toucher exceptionnels, des parkas courtes (donc modernes) merveilleusement cintrées, des épaulages parfaits, marqués mais pas trop, des lignes ajustées, et pour ceux qui savent y regarder des finitions du meilleur niveau.

On sait qu’Alessandro Sartori a effectué un sourcing d’un autre monde. Il a fait peser toute sa connaissance du sourcing, affûtée par ses années Zegna, pour aller trouver dans chaque domaine les meilleurs ateliers de fabrication. Certains minuscules, d’autres un peu plus importants, tous au faîte de la maîtrise de leur art. Le meilleur pour le cuir, le meilleur pour la chèvre-velours, le meilleur pour les vestes, les chemises, les pantalons... Même si le consommateur final n’en a pas conscience, il est loin le temps où une même manufacture fabriquait de A à Z le vestiaire d’une marque. Aujourd’hui les meilleures maisons se tournent vers de petites structures artisanales très spécialisées. Il peut s’agir d’ateliers de 15 ou 20 personnes, ou de maisons plus ambitieuses, qui comptent jusqu’à une centaine d’ouvriers, mais c’est toujours un travail très spécialisé.

De toute évidence, et ce n’est pas un argument publicitaire, Berluti a choisi de frapper très fort, et d’imposer immédiatement une image dorée sur tranche. Les connaisseurs savent trouver des qualités irréprochables auprès d’une poignée de maisons à l’échelle planétaire. Les plus classiques se tournent vers Hermès, Loro Piana ou Arnys, les plus extravertis vers Kiton ou Zilli, à la rigueur le Purple label Ralph Lauren. Chez Berluti toute la collection va les laisser cois. Et quand ils l’auront digérée, ils découvriront Berluti by Arnys, la dimension grande mesure, qualité ultime du costume, d’ici un an…

Photos : Berluti

Auteur: 
Yves Denis
Diner Berluti
Diner Berluti
Daniel de la Falaise Joana Preiss Jefferson Hack
Daniel de la Falaise Joana Preiss Jefferson Hack
Diane de Mac Mahon Guillaume Durand
Diane de Mac Mahon Guillaume Durand
Dita von Teese
Dita von Teese
Paolo Roversi Patrick Demarchelier
Paolo Roversi Patrick Demarchelier
Toni Garrn
Toni Garrn
Tuki Brando Roberto Bolle
Tuki Brando Roberto Bolle
Vahina Giocante Tomer Sisley
Vahina Giocante Tomer Sisley
collection Berluti
collection Berluti
collection Berluti
collection Berluti
collection Berluti
collection Berluti